L'homme pleure.

Devant un autre homme.

L'homme qui pleure est dans son fauteuil en simili cuir orange. Charentaises aux pieds, bière à la main droite, zapette à la main gauche.

L'autre homme ne pleure pas. Il hurle. Titube. Décomposé.

L'homme qui pleure assiste impuissant à l'arrivée du marathon de Paris.

Au fil des arrivées, la zapette devient dégoulinante d'envie.

Quand l'écran s'éteint, l'évidence fait trembler toutes les pores de sa peau : l'année prochaine, ce sera lui sur la ligne. Avec ou sans bière.    

En 2012, Phiphi-Bras-D'aciers franchira sa ligne en 3h49'35".

Et la même année, il jouera à établir tous ses RP : 43'59" sur 10km à Offranville et 1h37'19" sur Semi à Rouen.

Bref, quand Phiphi-Bras-D'aciers pose sa zapette, il se plante sur la ligne de départ. La photo est en option mais pas la ligne d'arrivée.

Phiphi-Bras-D'acier n'est pas un rigolo.

C'est d'ailleurs pour ça qu'il a pris en main les comptes du club !

Et rien que pour ça, une salve d'applaudissements pour Phiphi-Bras-D'acier !!!!!

CDSC_0769

J'adore ces photos. Elles nous donnent un air gai, non ?