Un seul homme sur le tarmac ce week-end : le gars cricri. Et qui mérite donc une ôde. Bref, ôde à Cricri :

 

Sur le semi marathon de normandie,

Cricri, le jour J,

s'est élancé depuis les alpes tel le cabri,

à l'assaut du pont de Normandie.

Pour ensuite s'ennuyer fermement,

sur les 15kms suivants,

sans paysage avenant,

dans la brume et le vent.

Enfin arrivé en ville,

la musique à mimile,

lui a vidé la bille,

et vu son sprint gracile. 

Il finit en 1h 32' et 16 secondes,

3m derrière la Cunégonde,

sans passer sur les ondes,

et sans qu'il ne fonde.

Sur qu'à Venise,

il fera la bise,

à la brise,

et sans qu'il ne frise !